mardi 28 juin 2016

Défi de traduction : Them «#ç&à¤$ poltergeists did it again!

L’article qui suit a été rédigé par Jacquie Bridonneau, que je remercie. Une traduction en français suivra dans quelques jours. Vous êtes invité à présenter (sous la forme de « commentaires »), vos propositions de traduction, observations, etc. Il en sera tenu compte. Vous m'autorisez à utiliser vos contributions comme je l'entends, sur ce blog (en mentionnant votre nom) et ailleurs (en mentionnant votre collaboration une fois pour toutes).

*

Those poltergeists struck again last night when I was sleeping and snitched my new glasses – lenses correcting my vision which is near-sighed, far-sighted, has astigmatism, and has progressive lenses. Who would have thought that poltergeists had vision problems? Like they don’t have their own eye doctors? I had just assumed they all had 20/20 vision, being able to take stuff, hide it ever so well, wreak havoc in a home without leaving a trace. Just goes to say that when you have a predefined opinion on something, even though it may seem logical to you, it’s not always true. I should have known better though, as a few months ago they spirited away with my computer vision glasses too. Now, I’ve never seen my computer turned on in the morning before having actually turned it on myself, but maybe they’re pretty clever and don’t forget to turn it off.

The good thing about this is that it inspired me to do some very serious house-cleaning. Not that I found either pairs of my glasses, just some lint bunnies under the bed, but at least the house has been vacuumed!

Now I have to think of a good hiding place for my reading glasses…. Any suggestions? Those critters don’t take bribes, do they? For the price I paid for those two pairs of glasses, I’d be willing to pony up a hefty ransom.

26 commentaires:

  1. Michael Hubeaux29 juin 2016 à 12:29

    Encore un coup de ces satanés esprits frappeurs!
    Les esprits ont de nouveau frappé la nuit dernière pendant que je dormais: ils ont subtilisé mes nouvelles lunettes, avec des verres – progressifs – qui corrigent ma myopie, ma presbytie et mon astigmatisme. Qui aurait cru que les esprits frappeurs avaient des problèmes de vue? Ils n'ont pas leurs propres ophtalmos, ou quoi? Moi, je croyais bêtement qu'ils avaient tous une vision parfaite, capables qu'ils sont de chiper des objets, de les cacher super bien et de désorganiser complètement une maison sans laisser de trace. Bon, ça montre bien que quand on a un avis tout fait sur une question, même s'il nous paraît logique, il n'est pas forcément fondé. J'aurais pourtant dû me méfier, car il y a quelques mois, ils avaient aussi quintessencié mes lunettes pour ordinateur. Pourtant, je n'ai jamais trouvé mon ordinateur allumé le matin sans l'avoir allumé moi-même, mais peut-être qu'ils sont particulièrement malins et qu'ils n'oublient pas de l'éteindre…
    Le bon côté des choses, c'est que ça m'a incitée à faire un grand nettoyage. Non, je n'ai retrouvé aucune de mes deux paires de lunettes, juste quelques moutons sous le lit, mais au moins, j'aurai passé l'aspirateur dans toute la maison.
    À présent, il faut que je trouve une bonne cachette pour mes lunettes de lecture… Si quelqu'un a une idée… Je suppose que ces damnées créatures ne sont pas corruptibles? Parce que vu le prix que j'ai payé pour mes deux paires de lunettes, je n'hésiterais pas à verser une grosse rançon!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour la traduction Michel. C'était écrit tout à fait dans cet esprit là. Une paire de lunettes de trouvée - donc match nul.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Courage, vous finirez bien par retrouver la seconde!

      Supprimer
  2. Bonjour, Michael. Votre traduction me paraît tellement bonne qu'il me paraît superflu de publier la mienne. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Michael Hubeaux30 juin 2016 à 15:28

      Cela dit, j'aurais tout de même été curieux de voir d'autres traductions, et notamment la vôtre.

      Supprimer
  3. Michaël Hubeaux30 juin 2016 à 15:25

    C'est trop d'honneur :)
    Vous rappelez-vous que nous avons été collègues quelques années à la Commission? J'étais tout jeune traducteur à l'époque...
    Votre Guide est une aide inestimable. Je ne conçois plus de traduire de l'anglais sans lui!
    À bientôt!

    RépondreSupprimer
  4. Oui, votre nom m'était familier. Je suis parti peu après votre arrivée à la Commission. J'espère que vous relèverez d'autres défis sur ce blog.

    RépondreSupprimer
  5. Michaël, me voilà rentrée des vacances sous la pluie bretonne, pour me changer de la pluie normande - j'ai juste une petite remarque - je ne connaissais pas "quintessencié" comme mot. Est-ce bien dans le même registre, bien léger, du texte?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jacquie, je vous avouerai que j'ai utlisé ce mot ici pour la première fois de ma vie! Mais je trouvais qu'il rendait bien l'idée de "spirited away with", puisque dans la définition de "quintessencier", on trouve "subtiliser à l'excès". J'ai donc joué sur le double sens de "subtiliser" et j'ai osé ce "quintessencié" dans un registre plaisant. Avouez qu'il n'y a pas plus léger qu'une quintessence... :)

      Supprimer
    2. Merci pour l'explication Michael!

      Supprimer
    3. 1. Oui, mais le sens de "subtiliser à l’excès" dans la définition de quintessencier, n'a rien à voir avec « subtiliser » au sens de « dérober. »
      Quintessencier est « réduire à sa quintessence » (à sa substantifique moelle) « raffiner à l’extrême ».

      il n’en reste pas moins que le texte est bien traduit

      2. The good thing about this : Le positif dans tout ça / dans cette histoire / Cela aura au moins eu le mérite de

      3. Not that I found either pairs of my glasses
      >>> il ne doit pas y avoir de pluriel à « pair »
      (
      .. je n’ai retrouvé ni l’une ni l’autre de mes deux paires de lunettes »)


      Oui, autant de traductions que de traducteurs :-)

      Supprimer
    4. Bonjour Jean-Paul. Vous avez raison pour le pluriel de "pair" à tort en anglais. Merci de me l'avoir fait remarquer. En me relisant (j'avais écrit ce petit texte très rapidement - avec mes lunettes de lecture!) je pense que j'aurais dû formuler la phrase autrement, pour éviter ce problème de s.

      Supprimer
    5. Le "s" avait dû être glissé subrepticement par les esprits frappeurs, incapables d'apprécier l’humour savoureux de ce petit texte !

      Supprimer
    6. Haha Jean-Paul, ils n'ont que ça à faire! Mais j'essaie de tourner cette phrase autrement en anglais, car comme vous l'avez dit, il ne faut pas de s ici, mais je n'aime pas la façon que cela sonne sans s.

      Supprimer
    7. Perhaps : ? Both pairs of glasses were nowhere to be found

      1.. I ended up with a concussion, but both teams, spectators and parents were scouring the ... But the glasses were nowhere to be found. .

      2. Unsolicited: A Booklover's Mystery
      Julie Kaewert - 2008 - ‎Fiction
      .. the station and finally found the glasses in my old bedroom bureau drawer. ... really wanted to do me in, all he had to do was destroy both pairs of glasses.

      Supprimer
    8. Oui, "both pairs of glasses were nowhere to be found" est correct, mais cela ne me plaît pas non plus.
      Mais je n'arrive pas à formuler la phrase en anglais.

      Supprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  7. Saleté de fantômes !
    Encore un coup des fantômes, la nuit dernière. Je dormais, et ils m’ont piqué mes lunettes toutes neuves ; vous savez, ces verres multifocaux, à la fois pour myopes, pour hypermétropes et pour astigmates… J’aurais jamais cru que les esprits avaient des problèmes de vue ! Eh quoi, y’a pas d’ophtalmos, là-haut ? Perso, j’aurais cru qu’ils avaient tous une vision parfaite : après tout, ils parviennent bien à vous piquer des trucs, à les cacher parfaitement, à mettre tout sens dessus-dessous sans laisser la moindre trace, non ? Comme quoi, c’est pas parce qu’on a une idée préconçue, si logique soit-elle, qu’on a nécessairement raison. J’aurais dû me méfier, pourtant. Il y a quelques mois, ce sont les lunettes que j’utilise à l’ordinateur qui se sont évaporées. Cela dit, je n’ai jamais vu mon ordinateur allumé le matin sans l’avoir allumé moi-même – mais si ça se trouve, ils sont vachement futés, et ils n’oublient jamais de l’éteindre.

    Le bon de la chose, c’est que ça m’a donné l’idée de nettoyer la maison de fond en comble. Remarquez, je n’ai pas retrouvé mes lunettes. Des moutons sous le lit, oui. Mais au moins, j’ai passé l’aspirateur partout !

    Reste à trouver une bonne cachette pour mes lunettes de lecture. Des idées, quelqu’un ? Je suis preneur… Au fait, vous savez, vous, si ces saletés de fantômes prennent des bakchich ? Parce qu’au prix que m’ont coûté mes deux lorgnons, je serais prêt à casquer une coquette somme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super sympa aussi comme traduction! Merci et bravo!

      Supprimer
    2. Bonne traduction! Plusieurs trouvailles que j'aurais aimé avoir faites...

      Supprimer
  8. Une excellente traduction ! Le ton familier utilisé par Jacquie est très bien rendu. Non, décidément, je ne vais pas proposer ma propre traduction, car je serais en grand danger de perdre la face !

    RépondreSupprimer
  9. Marine Atréides3 juillet 2016 à 22:57

    Ces esprits frappeurs ont de nouveau sévi la nuit dernière pendant mon sommeil et chapardé mes nouvelles lunettes à verres progressifs (je suis hypermétrope, myope et astigmate). Qui aurait cru que les fantômes souffraient de problèmes oculaires ? Mais enfin, n’ont-ils pas leurs propres ophtalmos ? J’avais imaginé qu’ils possédaient tous une vision parfaite, vu leur habileté à subtiliser et planquer des objets et à semer la zizanie dans les foyers dans laisser une seule trace. Cela démontre qu’avoir une idée toute faite sur un sujet, aussi logique qu’elle paraisse, ne garantit pas sa véracité. J’aurais pourtant dû me méfier, car, il y a quelques mois, ils avaient également fauché les lunettes dont je me sers sur l’ordinateur. Soit, je n’ai jamais retrouvé celui-ci déjà allumé lorsque je le démarre le matin, mais peut-être sont-ils suffisamment malins pour ne pas oublier de l’éteindre ?

    Chose positive : cela m’a incité à nettoyer la maison de fond en comble. Je n’ai pas retrouvé mes binocles, seulement quelques moutons de poussières sous le lit, mais j’aurais au moins passé l’aspirateur !

    Il faut maintenant que je réfléchisse à une bonne planque pour mes lunettes de lecture… Des suggestions ? Ces créatures sont incorruptibles, n’est-ce pas ? Au prix où j’ai payé ces deux paires de lunettes, je serais prête à cracher une belle rançon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sympa aussi comme traduction - comme quoi, "100 traducteurs, 100 traductions" est bien vrai! Merci!

      Supprimer
  10. Superbe traduction ! Elle reproduit bien la vivacité du style de l'auteur et ne le cède en rien aux deux précédentes au regard des autres critères de qualité. Merci !

    RépondreSupprimer
  11. 1. Oui, mais le sens de "subtiliser à l’excès" dans la définition de quintessencier, n'a rien à voir avec « subtiliser » au sens de « dérober. »
    Quintessencier est « réduire à sa quintessence » (à sa substantifique moelle) « raffiner à l’extrême ».

    il n’en reste pas moins que le texte est bien traduit

    2. The good thing about this : Le positif dans tout ça / dans cette histoire / Cela aura au moins eu le mérite de

    3. Not that I found either pairs of my glasses
    >>> il ne doit pas y avoir de pluriel à « pair »
    (
    .. je n’ai retrouvé ni l’une ni l’autre de mes deux paires de lunettes »)


    Oui, autant de traductions que de traducteurs :-)

    RépondreSupprimer